Les films en compétition

Baraz

(La Clôture) de Gaston Valayden, Île Maurice, fiction, 2010, 7mn

Deux familles mauriciennes, de différentes communautés, se regardent en chiens de faïence à cause de la politique de division prônée par les politiciens. Ils érigent une clôture entre leurs maisons.

La métaphore du manioc

de Lionel Méta, Cameroun, fiction, 2010, 15mn
Yaoundé. À l’aube. Coco, Camerounais d’une vingtaine d’années, conduit dans son taxi une jolie jeune femme. Sur la route de l’aéroport, il lui fait la cour. Mais celle-ci paraît absente, mélancolique, elle regarde les rues de la ville qu’elle quitte.

Vers le Nord

de Youssef Chebbi, Tunisie, fiction, 2010, 16mn
C’est une nuit noire. Sur une plage perdue au milieu de nulle part, Mehdi et Nito, deux passeurs de clandestins, s’apprêtent à conclure un deal avec une mafia albanaise. Du trafic d’humains. La situation dégénère lorsque Mehdi découvre que son petit frère, Mouja est candidat au voyage…

Mokhtar

d’Halima Ouardiri, Maroc, fiction, 2010, 16mn
Mokhtar, un enfant chevrier, découvre un jeune hibou au pied d’un arbre à chèvres. Dans la région, un hibou est le signe d’un mauvais présage. Le soir, Mokhtar décide de rapporter sa trouvaille à son père, un homme taciturne et superstitieux. L’enfant se heurte à l’ignorance de son père…

Yvette

de Marie Bassolé et Ferdinand Bassono, Burkina-Faso, documentaire, 2011, 21mn
Yvette ou la réalité d’une femme au village de Perkouan, dont la condition se révèle à travers les tâches quotidiennes, son environnement et ses réflexions.

Atrophy

de Palesa Shongwe, Afrique du Sud, documentaire, 2010, 8mn
Sous la forme d’un essai poétique, la réalisatrice nous fait part de son attachement à la danse. Elle y évoque le sentiment de liberté qu’elle procure. Avec la danse, la jeune femme engage également plusieurs réflexions, sur le rapport à l’espace en évoquant les townships, comme liant au sein d’une communauté mais aussi la place qu’elle peut occuper dans l’identité culturelle sud-africaine.

Garagouz

d’Abdenour Zahzah, Algérie, fiction, 2010, 22mn
Mokhtar vit de son métier de marionnettiste. Il se fait aider par son fils, à qui il apprend le métier par ailleurs. À l ‘aide de sa vieille camionnette, il parcourt les rares écoles de la campagne morose…

Five Pounds

de Mohamed Adeeb, Egypte, fiction, 2011, 11mn
Une vieille dame s’inquiète de l’homme mystérieux qui la suit dans les rues sombres du Caire. Ce qu’il lui veut relève forcément de l’impensable…

Maman Marthe

de Mama Mbouobouo, Cameroun, documentaire, 2010, 26mn
Yaoundé, Cameroun. À l’issue d’un programme d’assainissement, la ville entreprend de démolir de nombreux logements considérés comme insalubres. 10 000 personnes se retrouvent à la rue. Parmi eux, Maman Marthe…

Mouja

de Mohamed Ben Attia, Tunisie, fiction, 2011, 12mn
À travers trois périodes de sa vie, une grand-mère raconte la même histoire apparemment anecdotique à son petit fils.

Rocket Man

d’Anton Du Preez, Afrique du Sud, fiction, 2010, 12mn
Michael est un ancien homme canon. Sa femme est décédée et sa fille lui a réservé une place dans une maison de retraite. Nous suivons Michael dans sa dernière journée de liberté alors qu’il se prépare pour son dernier spectacle d’homme canon.

Zebu and the photo fish

de Zipporah Nyaruri, Kenya, fiction, 2011, 12mn
Zebu, un fils de pêcheur de 10 ans plein d’esprit, en a assez de voir son père s’épuiser à travailler pour payer sa dette à un homme d’affaires véreux, aux dépens de sa mère malade. Il prend les choses en main afin de régler les dettes de son père, soigner sa mère et mettre sa famille à l’abri.

La prière

de Hyacinthe Ndongo, Cameroun, fiction, 2010, 3mn
A un dîner d’affaires, Romain est accompagné de son cousin Rodrigue, venu de la campagne. Ce dernier ignore tout des usages en vigueur dans ce milieu…

Condamnations

de Walid Mattar, Tunisie, fiction, 2010, 15mn
Janvier 2009, banlieue de Tunis. Quatre amis passent leur temps dans un café. Les matchs de foot d’abord puis les images de guerre diffusée par la petite télévision du café captivent leur attention et comblent leur ennui, indifféremment.

Dirty Laundry

de Stephen Abbott, Afrique du Sud, fiction, 2010, 16mn
Il est 1h08 du matin et Roger fait sa lessive à la laverie Wishy Washy. Pour Roger, c’est plutôt habituel mais, ce soir, il y a quelque chose d’étrange dans l’eau de la machine à laver.

La naissance des couleurs

de Katty Laguette, Île Maurice, animation, 2010, 2mn
Parler avec les couleurs. C’est un tableau vivant qui parle des couleurs, réels projecteurs d’émotions et de sentiments forts. Les couleurs parlent d’elles-mêmes en dansant sur du Mozart.

Nola

d’Askia Traoré, Tchad/France, fiction, 2010, 25mn
Une journée particulière dans la vie de Nola, sa première permission de sortie après des années de détention. Le portrait d’une femme autour de qui le monde vacille.

On ne mourra pas

d’Amal Kateb, Algérie, fiction, 2010, 20mn
Oran. Vendredi. Été 1994. Après un reportage à Kaboul, Salim revient dans sa ville à l’heure de la prière. Il retrouve Houri, la femme qu’il aime, cachée dans un appartement clandestin. Pour fêter leurs retrouvailles, Salim sort une bouteille de vin, dénichée en Afghanistan. Seulement voilà, Houria n’a pas de tire-bouchon.

Square Port Saïd

de Faouzi Boudjemai, Algérie, fiction, 2011, 5mn
Dans un bus, un homme, une femme et une petite enfant entrent dans une communication muette.

Glissé Tombé

de Joelle Ducray, Île Maurice, fiction, 2010, 8mn
Sheila travaille comme ouvrière dans l’usine textile qui borde le village où elle vit avec sa fille Leyna, treize ans. Alors que pour Leyna commence l’adolescence et la découverte de son corps changeant, Sheila a bien d’autres préoccupations, et s’efforce d’offrir à sa fille l’opportunité d’avoir une vie meilleure que la sienne.

Tabou

de Miriem Riveill, Tunisie, fiction, 2010, 15mn
Leïla renonce à partager le repas de Ramadan avec sa famille. Elle est obsédée par un souvenir douloureux qui la coupe de la société et l’éloigne de son amoureux. Elle n’en sera libérée que lorsqu’elle acceptera de le traduire en mots.

Khouya

de Yanis Koussim, Algérie, fiction, 2010, 16mn
Dans l’anonymat d’un intérieur algérien ordinaire, Yamina, Nabila et Imen se font battre régulièrement par leur frère Tarek. Leur mère, témoin de cette violence, ne fait rien pour empêcher le drame que vivent ses enfants. Khouya est l’histoire de ce drame, un huis-clos qui ne tardera pas à basculer dans la tragédie.

The tailored suit

de Kitso Lelliott, Afrique du Sud, fiction, 2011, 17mn
Matilda, une jeune femme qui grandit dans la campagne sud-africaine dans les années 1940, rêve de partir pour la ville, un lieu de libération et d’émancipation pour la « Miss africaine moderne ». Elle découvre la ville à travers un mariage opprimant. L’infidélité, un costume et une fête changent le cours de ce mariage, propulsant Matilda dans un voyage à la découverte d’elle-même.

Demain, Alger ?

d’Amin Sidi-Boumediene, Algérie, fiction, 2011, 20mn
Trois jeunes discutent en bas d’un immeuble. Le départ imminent de leur meilleur ami est au cœur de leurs discussions qui tourne très vite à la dispute. Dans un appartement au dessus, Fouad fait sa valise. Il hésite à dire au revoir à ses amis.

Mwansa the great

de Rungano Nyoni, Zambie, fiction, 2011, 23mn
Mwansa the Great raconte l’histoire d’un jeune garçon de huit ans qui veut devenir un héros et s’embarque pour un voyage afin de prouver sa bravoure, avec des conséquences inattendues. Le film plonge au cœur de l’enfance où la fantaisie joue avec la réalité, où l’imagination d’un enfant transforme et donne corps à la vie quotidienne.